< RETOUR AUX ACTIONS

ACTION 8
V&V DENONCE LE NON RESPECT DES REGLES D’URBANISME A FECHEREUX

ACTION DEBUTEE LE 26 août 2021

Chère amie, cher ami de Vert et Vie

Rajeunissons d’un an et imaginons-nous sur le Ravel, en été 2020, à découvrir ou redécouvrir la Boucle de l’Ourthe, nouvellement classée comme Grand Site d’intérêt paysager. Il fait beau et vous dépassez le Verger de la Boucle, en remontant lentement vers l’amont. A hauteur de Fêchereux, vous êtes saisi : un immense tas de terre entache le paysage, juste à l’entrée du village. Intérieurement vous vous dites : Non, pas ici quand même. Puis vous raisonnez : ce tas ne peut qu’être temporaire, il sera bientôt enlevé car toute atteinte à la qualité esthétique du paysage est interdite dans le périmètre de la Boucle.

Et vous aviez raison, puisque l’évacuation des terres de remblai était stipulée dans les conditions initiales du permis d’urbanisme lié à la construction d’une maison unifamiliale sur cette parcelle auparavant joliment boisée.

Eté 2021 : il pleut. La Boucle de l’Ourthe vient de faire l’objet d’un reportage au Journal télévisé de la RTBF (Perle d’été : https://www.rtbf.be/auvio/detail_jt-19h30?id=2801415) et vous décidez de reprendre votre vélo pour voir si ce site grandiose justifie encore son nouveau titre de « perle de Wallonie » après les inondations. A hauteur de Fêchereux, la même désagréable surprise vous étreint : le tas de terre est toujours là, intact. Stupeur, colère, impuissance, vous vous sentez berné.

Mais le petit panonceau « avis d’enquête publique » situé à front de rue devant la nouvelle construction rallume la flamme de la contestation qui veillait en vous.

Renseignement pris, ce n’est pas une des conditions du permis qui n’a pas été respectée, mais toutes les conditions relatives à la protection de l’environnement qui ont été ignorées.

 

FAITES CONNAITRE VOTRE AVIS

Pour vous aider dans votre démarche, une lettre type est disponible ci-dessous. Vous pouvez la « copier-coller ». Vous pouvez aussi nous demander le fichier Word original à l’adresse mail vertetvie.secretariat@gmail.com
cette lettre est à compléter et à envoyer par la poste à l’adresse renseignée ou alors vous pouvez la scanner et l’envoyer par mail à l’adresse suivante florine.parizel@esneux.be et ce avant le 31 août 2021.

Enfin, vous pouvez aussi utiliser les éléments factuels rapportés dans cette lettre pour rédiger une lettre propre qui reflètera mieux votre sensibilité. Elle aura plus de poids auprès de nos responsables communaux.

Quel que soit votre choix, faites nous savoir si vous avez agi. C’est important car de votre action dépend la crédibilité de Vert et Vie.

Vous hésitez ? ci-dessus, vous trouverez deux photos de la parcelle, avant et après construction. En bleu figure les limites de la propriété. Commentaires inutiles.

Merci à vous
Catherine, Secrétaire

 

_____________________________________________________

 

LETTRE TYPE

 

Nom :……………………………….                                                Administration communale

Prénom :……………………………                                                Service Urbanisme

Adresse :……………………………                                                            Place Jean d’Ardenne, 1

……………………………………….                                                4130 Esneux

 J’habite Fèchereux

 J’habite la commune d’Esneux

 Je suis un.e utilisateur.rice occasionnel.le du Ravel

 

 

Date : ………/08/2021

 

Votre réf. : PU 2021-076 GROSJEAN-PIROT

 

Madame, Monsieur,

Suite à l’enquête publique relative à la demande de permis d’urbanisme ayant trait à un terrain sis Rue de Fèchereux, 43 à 4130 Esneux, je désire par ce courrier transmettre diverses réclamations et observations.

La demande vise la largeur de l’accès au bâtiment depuis la voirie qui doit être au minimum de 4 m et ainsi s’écarte du guide communal d’urbanisme.

Dans l’avis d’enquête publique publié à front de rue, aucune mention n’est faite des réparations envisagées suite au non-respect des conditions initiales d’octroi du permis d’urbanisme.

Pour rappel, en novembre 2018, un permis d’urbanisme conditionnel avait été octroyé pour la construction d’une habitation unifamiliale sur ce terrain situé dans le « Grand site paysager de la boucle de l’Ourthe » classé depuis le 22 mai 2015.

Dans le permis octroyé en 2018, plusieurs conditions étaient imposées afin d’assurer la préservation du site classé notamment pour la valeur esthétique de son ensemble architectural. Force est de constater que les conditions, dont un extrait est repris ci-dessous, ont été négligées ce qui a causé un grave préjudice esthétique au site.

Extrait des conditions d’octroi :

  • La végétation existante aux abords de la zone de chantier et qui doit être conservées fait l’objet de mesures de précautions ;
  • Protéger les haies et arbres proches du chantier et soigner les blessures éventuelles, y compris aux racines ;
  • Pas déposer de matériaux de remblais et matières premières à moins de 5 m des arbres ;
  • Eviter le passage d’engins lourds à proximité des arbres ;
  • Réduire la zone dalle gazon et la zone carrossable à la courbe de niveau 97 ;
  • Conserver et densifier les arbres situés en contrebas de l’habitation ;
  • Les terres de remblais seront évacuées vers une décharge dûment autorisée.

 

Les faits

  • Un abattage massif des arbres a été réalisé avec mise à nu de la quasi-totalité de la parcelle y compris la zone en contrebas de l’habitation qui devait être conservée et densifiée ;
  • Aucune mesure n’a été prise pour soigner les blessures d’arbres écorcés accidentellement lors des travaux de terrassement par des engins lourds qui ne respectaient pas l’interdiction de passage à proximité des arbres ;
  • Le bas de la haie côté est a été enfoui par des terres d’excavation et son pronostic de survie est engagé ;
  • Aucune mesure de préservation n’a été prise pour la végétation subsistante ;
  • Les terres n’ont pas été évacuées au fur et à mesure de leur excavation ce qui implique désormais le passage d’engins lourds pour leur évacuation, à proximité des rares arbres et arbustes restant.

En outre, les travaux ont engendré des dégâts sévères à la voirie et au talus qui la surplombe rendant le passage délicat pour les voitures de type citadine. Suite à ces faits, j’émets différentes demandes relatives à l’évacuation des terres et la restauration du site.

La gestion du chantier et évacuation des terres :

Les terres d’excavation n’ont pas encore été évacuées. Je demande par la présente :

  • Une évacuation rapide des terres et dans tous les cas avant le 15 octobre 2021. Cette date n’est pas définie au hasard mais permettra de planter arbres et arbustes dans des conditions favorables à leur reprise. D’autre part, il est essentiel d’évacuer les importants débris végétaux avant la période d’hibernation/ hivernation des nombreuses espèces indigènes qui habitent cette zone protégée ;
  • Un respect du voisinage lors de l’évacuation de ces terres en assurant le maintien d’une voie carrossable tout au long du processus ;
  • L’utilisation de machines proportionnées afin d’assurer la préservation de la zone mitoyenne en bordure de la prairie sauvage à caractère semi-humide qui est à conserver car il y a une biodiversité intéressante (libellules, grenouilles, reines des près, etc.).

Restauration de l’ensemble architectural du « Grand site paysager de la boucle de l’Ourthe » :

Afin de restaurer le caractère paysager du site et de préserver la végétation restante, je demande par la présente :

  • La mise en œuvre de mesures urgentes pour assurer la survie des végétaux présents sur la parcelle et en bordure de celle-ci ;
  • La plantation d’arbres et d’arbustes répondant à un cahier des charges précis, e. arbustes de grande taille et arbres à baliveaux afin d’obtenir rapidement un couvert végétal dense et similaire à celui qui a été détruit et ainsi retrouver une cohérence sur le plan paysager ;
  • Un suivi sur le long terme de la vitalité des arbres et arbustes plantés dont la plantation devra s’effectuer dans des conditions favorables à leur survie (terrain ameublé, irrigation au besoin).
  • L’évacuation des terres afin de garder l’aspect naturel des pentes.

Aussi, par la présente, je demande qu’un permis de régularisation des porteurs du projet soit introduit visant à réparer les dégâts esthétiques occasionnés au « Grand site paysager de la boucle de l’Ourthe » avec une description précise des travaux envisagés sur l’ensemble de la surface mise à nu et un agenda des travaux. Ceux-ci doivent viser à minimiser rapidement l’impact visuel de la construction dans le site paysager et depuis le Ravel.

 

Signature :